Tentative suicidaire chez les adolescents : les facteurs de risque

L’adolescence est un terme qualifiant la période de la vie située entre 10 et 19 ans. Au cours de cette période, chaque individu fait face à des changements physiques et mentaux. C’est dans ce laps de temps que se forge le caractère et que l’on apprend à devenir « quelqu’un ». Si cette période peut sembler passionnante, elle renferme avant tout des bouleversements psychologiques importants. Chaque adolescent essaie de gérer tant bien que mal l’adolescence à sa manière. Force est de constater que certains optent pour le suicide. Pourquoi ?

Une situation difficile incontrôlable

Pendant l’adolescence, les idéaux de l’enfance sont majoritairement remis en question. Il faut savoir qu’un adolescent n’est pas aussi fort psychologiquement qu’un adulte. Des chocs tels que le divorce des parents, un changement brusque d’habitudes, le décès d’un proche, etc. échappent totalement à son contrôle et à sa compréhension. Tout ce qu’il sait c’est que les choses ont changé et qu’il en souffre. Dans ces moments, l’adolescent a l’impression d’être un incompris et pense être seul au monde. Il cherchera une échappatoire à cette situation et peut tenter de se suicider. C’est pourquoi, pendant ces moments, il est vital pour lui de discuter avec un expert qui pourra comprendre ses angoisses et ses peurs. Il peut prendre rendez-vous avec un psychologue sur le site de l’Anderlecht : http://www.psy-anderlecht.be/.

Une trop forte pression sociale et familiale

L’adolescence est une période pendant laquelle l’individu perd beaucoup de ses repères. En plus, il y forge peu à peu sa personnalité et cela peut prendre énormément de temps. Au cours de ce processus, les pressions peuvent lui être néfastes. Quand ses parents attendent de lui qu’il soit une telle personne et la société qu’il soit une telle autre personne, l’adolescent se perd. Il ne sait pas qui être et à qui plaire. Il a l’impression de ne pas être à la hauteur et de ne rien réussir. Il pense que sa vie ne sert à rien et qu’il est une déception ambulante. C’est alors qu’il peut envisager d’en finir avec la vie. Ce qu’il faudrait c’est de le laisser découvrir par lui-même et à son rythme qui il est. Il sera ainsi plus épanoui et plus heureux.

Le sentiment de pouvoir tout vaincre

Le débordement hormonal met l’adolescent face à des pensées qu’il ne peut pas contrôler. Il commence à se poser beaucoup de questions auxquelles souvent personne n’a le temps de répondre. Il en résulte qu’il veut tout essayer par lui-même, voir comment fonctionne le monde dans lequel il est. A partir de là, il ira à la conquête de tout ce qui pourra lui procurer des sensations fortes. Il repoussera les limites et dépassera les bornes, se croyant invincible. Dans de nombreux cas, les adolescents disent vouloir « essayer la mort ». La plupart d’entre eux ne sont pas réellement conscients de ce que la mort peut représenter. Dans leur tête, il ne s’agit que d’un concept comme un autre qu’ils réussiront à surmonter. Il est important de leur faire comprendre, sans les apeurer, que la mort n’a pas de remède.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *