La dysfonction érectile : les causes et les traitements

La dysfonction érectile se définit par l’incapacité de l’homme à obtenir ou à maintenir une érection de qualité suffisante pour une activité sexuelle normale. Malgré que la plupart des hommes parviennent à retrouver une sexualité satisfaisante avec ce trouble, il est toujours nécessaire d’y remédier.

4 causes du dysfonctionnement érectile

Les dysfonctionnements érectiles peuvent avoir plusieurs origines.

– Troubles psychologiques : Dans la plupart des cas, la cause principale de cette pathologie est dans le cadre psychologique. Elle est parfois due à l’anxiété, au stress, à un nouveau partenaire sexuel, à une nouvelle situation sexuelle, ou encore à une dépression. Cette forme de dysfonction atteint souvent les hommes de 20 à 40 ans.

– Problèmes vasculaires : Ceux-ci représentent les 40% des causes organiques de cette dysfonction érectile. Il peut s’agir de cardiopathies, de maladies coronaires, d’artérites, d’hypertension artérielle ou d’athérosclérose. Dans ce cas-là, les troubles érectiles sont occasionnés par le rétrécissement des vaisseaux sanguins. Ainsi, la partie intime ne s’engorge plus de sang suffisant pour une érection normale.

– Problèmes neurologiques : liés par la moelle épinière, le cerveau qui est le centre du désir et les organes génitaux procédant à la stimulation sont indissociables. Si ce lien venait à faire défaut à cause de diverses maladies, d’un traumatisme de la moelle épinière ou du nerf génital, ou encore une hernie discale, l’érection est perturbée.

– Troubles hormonaux : un faible taux de testostérone peut occasionner une difficulté d’érection chez l’homme. Il est souvent dû à une utilisation de stéroïdes anabolisants. Effectivement, les produits anabolisants envoient un message au cerveau pour faire cesser la production de la testostérone. Dans ce cas, la dysfonction peut devenir temporaire ou permanente. À part cela, les maladies de la glande thyroïde, une glande qui produit une hormone contrôlant le métabolisme et le niveau d’énergie, causent aussi des difficultés érectiles.

4 manières de traiter la dysfonction érectile

Si le trouble persiste plus de 3 mois et que les problèmes rencontrés engendrent une souffrance physique ou psychologique, c’est le moment de consulter un spécialiste. Ce dernier prescrira le traitement adéquat.

Thérapie cognitivo-comportementale

Si la pathologie est d’ordre psychologique, cette approche permet de comprendre le problème et d’analyser les cognitions du patient. Pour faire cette psychothérapie individuelle, l’homme peut recourir à un psychologue ou un sexologue et voir sur sexologue-woluwe-saint-lambert.be.

Traitement par voie orale

Le médecin peut également prescrire des pilules qui permettent de relaxer les muscles des artères de la partie intime. Ces médicaments aident à accroître l’afflux de sang et contribuent à une érection lorsqu’il y a une stimulation sexuelle.

Traitement intraurétral

Si les médicaments par voie orale s’avèrent être inefficaces, ce traitement vise à administrer des substances vasoactives dans l’urètre au bout de la partie intime. Il se présente sous forme de mini-suppositoires ou de crème. Cette administration se fait par le patient 5 à 30 minutes avant l’activité sexuelle.

Implants péniens : Dans des cas plus compliqués où les autres possibilités ne fonctionnent pas, ce traitement est conseillé par le médecin. Il consiste à effectuer une intervention chirurgicale pour implanter de manière permanente dans le pénis des tiges flexibles gonflables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *